Un retour aux sources in extremis...

Nicolas Grandclaude a fait le pari de revenir dans les Vosges pour ouvrir son nouveau restaurant à Epinal.

Dix-huit ans après avoir quitté les Vosges, il revient au pays, métamorphosé...

Next

Une cuisine dite de vérité ouverte sur la salle, un endroit intimiste de 21 couverts, zen, épuré d'inspiration quelque peu scandinave.

Dans un cadre d'une parfaite élégance, aussi chaleureux que raffiné pour une atmosphère chic et sincère.

Un lieu déniché "In Extremis" d’où son nom.

Next

Je me joue des cuissons, des épices, alterne le chaud et le froid, conjugue la terre et la mer, au présent et au plus que parfait.

Ma cuisine est inventive, émotionnelle, libre, audacieuse voire provocatrice.

Toujours, elle privilégie le juste goût, avec un petit faible pour le végétal, les poissons et les crustacés.

Le jeune diplômé de l'école hôtelière de Contrexéville a pris de la bouteille, au bénéfice d'un compagnonnage jalonné de belles rencontres. Dont plusieurs expériences en Suisse, notamment à L'Hostellerie du Pas de l'Ours à Crans Montana au côté de Franck Reynaud (1 étoile au Michelin). Il a fait une halte au Martinez à Cannes aux côtés de Christian Willer et Jean-Yves Leuranguer (2 étoiles au Michelin), avant de s'installer chez Nicolas Le Bec, le jeune prodige Lyonnais (2 étoiles au Michelin) un mentor aujourd'hui exilé à Shangai. Cette rencontre a été comme un déclic, c'est là que j'ai construit mon projet personnel. En 2008, il ouvre son auberge, restaurant Atelier Nicolas Grandclaude, dans le vieux prieuré de Marnans, un village de 120 âmes, perdu en Isère.

Deux ans plus tard, il décroche 1 bib gourmand au Michelin, une toque au Gault et Millau. Il a 30 ans à peine et beaucoup de critiques gastronomiques fondent en lui des espoirs nourris. Mais en 2013, tout s'écroule, une rupture amoureuse l'entraîne vers des horizons plus noirs. Il n'a plus envie, vend son affaire et cherche la voie de la reconstruction. Par la force des choses, il repart sur la route, vagabonde, fait des piges ici et là, avant de remplacer son ami Joël Cesari, le chef de La Chaumière à Dole (1 étoile au Michelin). "Ça a été une très belle expérience, avec le recul, je crois qu'elle a été essentielle dans ma reconstruction". Puis un dernier petit passage éclair à La Maison Dans Le Parc à Nancy au côté de Françoise Mutel (1 étoile au Michelin).

Depuis mars 2016, il a largué les amarres à Epinal, sur les bords de la Moselle, dans la vieille ville face à la basilique Saint Maurice, en créant "In Extremis par Nicolas Grandclaude" un restaurant à son image, très intimiste et décontracté de seulement 21 couverts.

On parle de nous !

Retrouvez ici nos appréciations !

Retrouvez ici tous les liens vers d'autres sites que j'affectionne !

Association dont je suis membre.

Association dont je suis membre.

Photographe Culinaire

Conception graphique des Cartes

Restaurant In Extremis par Nicolas Grandclaude

7, Place de l’Atre 88000 Epinal

Sur réservation au +33(0)329354641

Fermeture: Dimanche, lundi et mardi midi